Francis Vachon Photographe

April 18, 2012

L’anecdote derrière l’image: Un meurtrier un peu trop compatissant

Note: Parfois, l’histoire derrière l’image est plus intéressante que la photo elle-même. La chronique “L’anecdote derrière l’image” présente des photographies parfois moins intéressantes visuellement – parfois elle n’auront même pas été publié sur mon blogue – mais pour laquelle il y a une bonne histoire à raconter.

C’était en 2006, pendant mon contrat d’été au Windsor Star. Deux jours après le meurtre d’un jeune noir au coin d’une ruelle, l’entourage du jeune homme avait invité les médias à un recueillement et un dépôt de fleurs à l’endroit du crime.

Sur la photo, je capture sa cousine et sa conjointe, inconsolable. Une fois la cérémonie terminé, moi et le journaliste s’approchons pour allez chercher quelques citations.

Mon journaliste: Tu sais qu’un suspect a été arrêté ce matin? Tu sais qui c’est?

La conjointe: Non. Aux nouvelles ils n’ont pas donnée son nom.

Journaliste: Ouais. C’est qu’il n’a pas encore été formellement été accusé au Palais de justice mais je me disais que peut-être tu savais qui c’était…

La conjointe: non…

Moi: Écoute, lors de l’arrestation, ça a brassé un peu. Le suspect a été conduit à l’hôpital, et c’est pour ça que c’est plus long que prévue pour la comparution. Mais… J’étais à sa sortie de l’hôpital, et j’ai pris des photos… Je les ai encore sur ma caméra… Tu veux les voir? Peut-être que tu le connais…

Évidemment, qu’elle a voulu les voir.

Après avoir jeté rapidement un oeil sur l’écran de ma caméra, elle fait un pas vers l’arrière, pose une main sur sa bouche, et remonte son regard vers nous, incapable de parler pour quelques secondes.

À la fois surprise et choqué, elle parle finalement. «C’est mon voisin. Quelques heures après la découverte du corps, alors que nous étions dans la rue, il est venue me voir. Il m’a pris dans ses bras pour me faire un câlin (hug) et m’a dit “C’est triste ce qui t’arrive. Mais ne t’en fais pas, ça va bien aller”

WINDSOR, ON. AUGUST 29, 2006. - Quiana Gaines, girlfriend of Sunday's murder victim Troy Hutchinson, shows emotion at the memorial she just put in place at the location of the murder on Ford Blvd at Reginald St. August 29, 2006. (Windsor Star - Francis Vachon)

1 Comment

  1. Je vous découvre et suis épatée…

    Comment by Josée — January 3, 2013 @ 2:28 am

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.