Francis Vachon Photographe

February 24, 2011

Disappearing: rural anglophones in Quebec


Donald Stewart poses in front of his farm in Ireland, near Thetford Mines, Sunday February 13, 2011. His family being on this land since 1812, Steward is the last anglophone of the village. (Francis Vachon/ THE GAZETTE)

Read his story on Last anglo in Irlande.

February 18, 2011

Friday links and news #23

A selection of my tweets posted this week.

Links

Just nice photos / de belles images

February 12, 2011

How to win awards, become rich and famous with your camera

Just follow those 2 easy to follow 5 steps guides!

You want to become famous and win awards with your camera?

Step 1:
Troll the dozen of “Google Street View funny finds” web site like here, here, here, here, here or here.

Step 2:
Photograph your screen

Step 3:
Submit your images to photo contests

Step 4:
Win a World Press Award – the most prestigious photojournalist contest in the world – and Become famous!

Would you rather become famous… and RICH?

Step 1:
Find some nice cigarette advertisements from the 40’ and 50′.

Step 2:
Photograph them.

Step 3:
Make huge prints out of them.

Step 4:
Let one of the most prestigious museum of the world have an exhibition with them, then sell them for hundreds of thousand, or even millions.

Step 5:
Profit!

February 4, 2011

Friday links and news #22

A selection of my tweets posted this week.

Links

Just nice photos / de belles images

Pourquoi ne devez-vous pas accepter un crédit photo comme forme de paiement?

photo-credit

Ce matin, j’ai eu la conversation téléphonique suivante:

– Bonjour! Je travaille pour la station de télévision X. J’ai trouvé une photo de Y sur votre site web. Nous aimerions l’utiliser dans notre émission de télévision ce soir en échange d’un crédit photo.

– Malheureusement, un crédit photo ne sera pas suffisant. Il devra y avoir une compensation en argent.

– Impossible. Nous allons trouver quelqu’un d’autre alors.

– Pas de problème.

– Nous sommes quand même “correct”: nous avons demandé avant. D’autres le font sans demander.

– En effet. Mais lorsque cela arrive, je les poursuis et je gagne.

Deux choses intéressantes dans cette conversation.

D’abord, je ferai bientôt un billet sur la marche à suivre lorsque quelqu’un utilise une de vos photos sans votre autorisation. Mon avocate Catherine Morisette et moi en sommes actuellement à 4 “victoires” et aucune défaite à ce sujet. En fait, nous n’avons même pas eu encore à aller en cour, tout s’est réglé à l’amiable, mais à MES conditions pécuniaires.

**

Si vous publiez des photos sur Internet, il est inévitable qu’un jour quelqu’un vous contactera pour utiliser gratuitement une de celles-ci.

Voici quelques arguments qui seront utilisés par ceux qui vous contacteront

– Nous allons vous donner un crédit photo (la mention du nom du photographe sous la photo) en échange.

Même s’il y a paiement monétaire, vous pouvez et devriez demander un crédit photo. Alors, pourquoi se contenter du seul crédit?

– Cela fera circuler votre nom et vous apportera d’autres contrats.

D’autres contrats où les gens ne paieront pas?

Croyez-moi, je n’ai jamais reçu d’appels d’un client m’ayant dit, “j’ai vu votre photo dans tel journal, j’ai aimé, et j’aimerais vous engager à mon tour.” Cela n’arrive pas. Jamais.

– Nous sommes un organisme sans but lucratif/de bienfaisance.

La première chose à faire en recevant une demande de ce genre est d’aller consulter le site web de l’organisme. Dans la section “qui sommes nous” ou “états financiers”, vous serez probablement surpris d’apprendre que l’organisation emploie plusieurs salariés. Souvent des dizaines. Si EUX sont payés, pourquoi VOUS ne le seriez pas?

– Nous n’avons pas de budget pour les photos

Est-ce qu’ils paient un loyer pour héberger leurs employés? Est-ce qu’ils paient leur l’imprimeur qui s’occupe des dépliants sur lesquels apparaitront votre photo? Le graphiste qui en fera le montage, lui? Leurs lignes téléphoniques, c’est une gracieuseté de Bell Canada? Leur connexion Internet? Leur chauffage? Leurs ordinateurs? Leurs timbres? La personne qui vous parle présentement au téléphone est-elle payée?

Organisme de charité, PME ou grosse entreprise, s’ils paient pour tous ces services, pourquoi en seraient-ils autrement des photos?

Est-il valable, parfois, de laisser quelqu’un utiliser gratuitement une photo?

Il arrive que des étudiants me demandent la permission d’insérer une de mes images dans un travail scolaire. J’accepte généralement, mais comme ils se retrouvent alors avec une version haute résolution d’une de mes photos ayant une valeur monétaire importante, je leur demande de remplir une licence d’utilisation, surtout pour les points 4, 5 et 6 de celle-ci.

Il m’arrive aussi parfois de laisser un blogueur qui m’est sympathique d’utiliser une photo à titre gracieux. Cependant, mon “paiement” est un crédit photo contenant un hyperlien vers mon site Internet, qui se convertit alors en “backlink” très important pour mon SEO. J’ai cette entente avec Antoine Robitaille, par exemple.

Vous vivez de la photo, ou vous espérez en vivre un jour. Malheureusement, votre banquier n’acceptera pas un crédit photo pour payer votre hypothèque. À vous de déterminer le juste prix pour une licence d’utilisation de votre photo et d’être confiant de la valeur de celles-ci.

***

Backlink? SEO? C’est du chinois pour vous? Je ferai peut-être un jour un billet là-dessus un jour.